Mais que vais-je donc faire pendant un an sur cette île perdue ? 

Me la couler douce ? Raté ! Le climat ne se prête pas aux cocktails et bains de soleil.

Compter les oiseaux ? Oui ... mais pas que !

Dans le cadre d'un VSC (Volontariat de Service Civique) qui donne l'opportunité à de jeunes gens de prendre part à des missions d'utilité publique, je vais participer à un programme de recherche scientifique en écologie. Comme on parle beaucoup d'écologie, en ce moment, dans un contexte plutôt politique, je me permets de faire un petit rappel de ce que cela signifie :

 

 " Le terme écologie -- qui nous vient du grec oikos signifiant maison et logos signifiant science -- a été inventé en 1866 par le biologiste allemand Ernst Haeckel. Il désigne la science qui étudie la dynamique des populations et des peuplements (animaux, végétaux ou microbes) et le fonctionnement des écosystèmes et des paysages (cycle de matière, flux d'énergie). C'est la science qui s'intéresse aux relations des êtres vivants entre eux et avec leur environnement. "  Futura-sciences.

Et quand on parle d'écologie, le Centre d'études biologiques de Chizé, situé près de Niort dans les Deux-Sèvres réponds présent !Depuis plus de 50 ans il étudie les animaux sauvages dans leur milieu naturel. Il est divisé en trois équipes qui ont chacune leurs thématiques de recherches (Prédateurs marins, Ecophy, Agripop). Pour en savoir plus sur ces différents thèmes rendez-vous sur la chaîne Youtube du laboratoire :

L'équipe pour laquelle je vais travailler c'est celle-ci :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon rôle dans tout cela ? Aller sur le terrain, poursuivre les suivis décrit dans la vidéo ! Plus concrètement je vais mettre en place des protocoles spécifiques aux 14 espèces d'oiseaux et de mammifères marins étudiées cette année sur Crozet (voir l'onglet Faune locale), faire des comptages pour estimer les tendances des populations, du baguage qui donne des informations à l'échelle des individus et des déploiements de balises pour tout savoir des comportements de recherche alimentaire et des déplacements en mer !

Tout ceci ne serait possible sans le soutien logistique et financier de L'Institut Polaire Paul-Emile Victor (IPEV). C'est un groupement d'intérêt publique dont la principale mission est de soutenir la science dans les zones polaires. Et c'est lui qui m'emplois ! Il mets à disposition des moyens humains (ça c'est nous les VSC !) pour l'équipe Prédateurs marins à travers le programme n°109 ORNITHO-ECO dont le nom complet est : "Oiseaux et mammifères marins sentinelles des changements globaux dans l'océan austral".  

Allez donc faire un petit tour sur leur site internet il a pleins d'infos sur les pôles et les autres programmes de recherche, le 109 est loin d'être le seul  !

                                                                                                                  Et pour en savoir plus :

 

 

 

 

 

 

 

1949_ipev_logo.jpg
logo_chize.jpg
Logo_predateurs_marins-300x264.png
unnamed.jpg
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now